Les lieux dits (zone Sud-Ouest de Crupet vers Ronchinne)

(Allez vers) Les lieux dits de Crupet introduction

Les lieux dits (zone Sud-Ouest de Crupet vers Ronchinne)

Aval de Crupet vers Ronchinne, Image Bing 2010, rouge limite ancienne commune de Crupet, Cartographie des lieux dits (ANDRE P.)

AL CWASSE 

al cwasse, su lès cwasses, sur la quasse [  ] : 1718 « les sarts en lieudit sur la quasse (...); les sarts de dessus la quasse » HAC 2 ; 1720 « plusieurs portions de sarts mesurez à la bonne foy dans leurs comunne et lieudit sus quasse » HAC 1 ; 1723 « la raspe et sartage de la quasse » HAC 2 ; 1732 « jusque à la pointe de la grosse roche comunément appellez sur la quasse » HAC 1 ; 1757 « plusieurs sarts dans la commune dudit Crupet en un endroit nomée quas » id. ; 1770 « une pièce de terre dite Focain dessous caesse » TC 9 ; 1831 « les squasses » cad.— Suite de rochers et d'affleurements schisteux  sur la rive gauche du Crupet, dans le grand tournant. – V. aussi richot, rotches, taye, vôye.
Probabl. w. nam. cwasse, f., forme wallonne du mot fr. côte (os plat et courbé autour de la poitrine) (FEW 2,1245b), mais avec un sens topographique du type de ‘pente qui forme un des flancs d'une colline', attesté dans le domaine gallo-roman (id., 1248b).

Ci-dessous, image aérienne et localisation du lieu dit Al Cwasse et des environs, juin 2016.

LI RICHOT DAL CWASSE

li richot dal cwasse [  ] : v. cwasse.  Il s'agit du ruisseau qui descend de la cwasse et se jette dans le Crupet au niveau du pont de la Vierge.
Le 31 mars 1933, faisant suite à une délibération favorable du collège communal de Crupet du 15 juin 1932, la commune de Godinne acheta  pour la somme de 22.000 Fr la « source de la carrière », située dans le bois communal de Crupet, en haut du fossé dit « dal cwasse ».  Pages 188-189, Crupet, une village et des hommes en Condroz namurois, 2008.

Ci-dessous à gauche photographie du ruisseau dal cwasse au niveau de la route Crupet-Bauche, mai 2018.
Ci-dessous à droite un extrait du plan d'ensemble, de 1930,  relatif au captage de la « source de la  carrière » (Archives communales de Crupet).

LI VÔYE DAL CWASSE

li vôye dal cwasse [  ]. – Chemin « raccourci » au dessus de la « quasse ». — V. cwasse. Ce chemin forestier contourne les rochers Al cwasse du pont de la Vierge au pont du Prince.

Ci-dessous à droite photographie du chemin dal cwasse à proximité du pont de la Vierge, mai 2018.  

PONT DE LA VIERGE 

li pont dal vièrje [  ] : 1913 « Pont de la Vierge » Plan Ronchinne.
En face du pont dans une anfractuosité des rochers d'Al Cwasse se trouve une Vierge à l'Enfant, déjà mentionnée sur le plan de Ronchinne de 1913.

Ci-dessous à gauche la photographie du pont de la Vierge, mai 2018.
Ci-dessous à droite la photographie de la Vierge, mai 2018.

CHAMPIA

à tchampia, champia [Ven] : 1660 « la prairie de avillionmoulin embas dudit moulin et la prairie dit champia » HAV ; 1732 « le canton superieure du prez dit champia » HAC 1.— Correspond à fr. champeau, dimin. en –ellu du lat. campus, très fréquent en toponymie wallonne, notamment à Dorinne. On y pratiquait le « champiage », droit de patûrage des chevaux en forêt pratiqué depuis le moyen âge, cf. en 1648 « luy permettons aussy le champiage de ses bestes chevalines sur les bois de fleaux et sur le bois de deseur la ville » FdsMerode K 525.
o pîd d' tchampia [Ven] : 1660 « quant à la prairie de avillionmoulin et celle ditte pied de champia (...); la prairie dit le pied de champia » HAV ; 1662 « de midi au preit appellé pied chapeau [sic] » TSp 25 ; 1727 « plusieur portions de raspe mesurées dans la petite chaumont et pieds de champia et aux roche du prez à la forge dépendant dudit Venatte » HAV ; 16.5.1731 « (...) jusqu'aux jurisdictions de Ronsine et Venate qui commencent à l'endroit dit pied de Champia, ce sont les Seigrs dudit Crupet qui ont seuls la peche dans ledit ruisseau de Crupet » EJCN 9556 ; 1732 « environ 40 v. de terrain au delà du preit dit pied de champia » HAC 1 ; 1903 « Pied de Champia » Plan Ronchinne. — Morceau de pré et de bois avant le grand tournant, sur la rive droite près du pont de la Vierge.

Ci-dessous, image aérienne et localisation du lieu dit Champia et des environs, juin 2016.

PRE DI CHAMPIA ou PRE GERARD

le prés Messire Gérard : 1791 « Relief du prés nommé le prés Messire Gérard avec le prés d'au dessous de l'étang » CFSp 2, f° 71r°.  Ce pré correspond au pré di Champia ou juste à proximité. Il est cité  et localisé par R. GAVRAY en 1936.
li prè Guèrârd [  ]. — Sur la rive droite du Crupet, entre le grand tournant et la route de Ronchinne. – NF Guérard.

Ci-dessous à droite, extrait de la carte de 1913 du domaine impérial et royal de Ronchinne et localisation du pré Champia.

L'ECLÔS

l'èclôs [  ] : 1662 « Item le preit appellé ecloz contenant 1 b. joindant de midi au preit appellé pied chapeau [= pîd d' tchampia] » TSp 25 ; 1831 « Leclos » cad. – Sur la rive droite du Crupet, un peu après le pont de la Vierge.
Il s'agit d'un terrain triangulaire situé au nord du pré champia en face de la cwasse en remontant sur Panser. Cadastre de 1831.
èclôs, m., enclos, terrain clôturé. — V. aussi rencloz.

LES ROCHES DU PIED DE CHAMPIAT 

les roches du pied de champiat : 1715 « la raspe et sartage (...) du bois de cottegeat et les roches du pied de champiat dépendant de ladite seigneurie de Venatte » HAV. – V. tchampia.  Il faudrait expliquer ce qu'est une raspe et un sartage…
Il s'agit de l'éperon rocheux que l'on distingue parfaitement au niveau du tournant al Cwasse sur la rive droite du Crupet dans la forêt.

DREVE DU PRINCE NAPOLEON 

Drève du prince Napoléon (époux de la Princesse Clémentine de Belgique). Il s'agit du long chemin forestier qui descend vers Crupet (vers l'èclôs et le prè di Champiat) depuis l'étang de Ronchinne. Cette drève est mentionnée sur le plan de Ronchinne de 1903.

FONTENELLE

Fontenelle : 1903 « Fontenelle » Plan Ronchinne. Il s'agit d'un morceau de forêt située dans le bas de la drève du prince Napoléon. Fontenelle est localisé sur le plan de Ronchinne de 1903.  Il est fait mention également de la caverne de Fontenelle. Il s'agit probablement des dolines (effondrements karstiques) situées à proximité.

LI PRE AL GREGNE, LE PRE A LA GRANGE

li prè al grègne [  ] : 1721 « le château, basse-court, terres labourables avec les prairies nommée Wageroux et celles a la grange dependantes dudit château  » TC 6 ; 1732 « pour avoir etez trouvé avec quatre des vaches paturantes dans la prairie du Seigneur appellée le prez à la grange » HAC 1 ; 1831 « pré al gregne » cad. ; 1903 « Pré à la grange » Plan Ronchinne.— Sur la rive droite du Crupet, vers Bauche, juste dans le grand tournant. W. grègne "grange".

PONT DU PRINCE   

pont du prince : 1903 « Pont du prince » Plan Ronchinne. – Pont sur la route vers Bauche, au-delà du pont de la Vierge.

COMOGNE DI CRUPET  

èl comogne (di Crupèt) [  ] : 1831 « Comognes », « les commognes » cad. — Ensemble de parcelles appartenant à la commune, bois communal en aval de Crupet et la partie nord du plateau des Loges.  comogne, commune, f., terrain communal. < lat. Communia.

LA FAISANDRIE

la faisanderie : 1903 « La Faisanderie » Plan Ronchinne. – Petit pavillon à l'entrée du parc de Ronchinne ne, sur la route conduisant à Mont. – Ce terme attesté depuis le 16e s. désignait originellement l'endroit près d'un château où étaient engraissés les faisans d'élevage pour la table ; le nom fut donné ensuite au pavillon de plaisance servant de rendez-vous de chasse.

DINS LES CODJAS 

dins lès codjas [  ] : 1716 « plusieurs chesnes et autres arbres à marquer qui s'empaischent les uns les autres de proffiter, dans le bois dit cotteza dépendant dudit Venatte » HAV ; 1717 « les bois dit cotteza dépendant dudit Venatte (...); le bois dit cottegeaz » HAV ; 1731 « quantité de cheines cafuts et bruhons à marquer dans son bois appellé cortizeaux dépendant de Venatte (...); dans les cortizeaux et Godremont » HAV ; 1831 « les codjats » cad. ; 1903 « Les Quodjats » Plan Ronchinne.— Coteau à la limite de Crupet et de Ronchinne, en prai¬rie et bois,  qui sert actuellement aux entraînements de parapente. – Diminutif de cortil, littér. ʺcortiseauʺ, cf. 1692 « le petit cortizeau de chession » TPC 14 [à Jassogne]. Comp. aussi, à Natoye, un diminutif parallèle en –ot,  codjot, littér. ʺcortisotʺ (J. Germain, Top. de Natoye, p. 292-3).  "cortizeau" est une graphie ancienne francisée.     

BOIS DU CORTIZEAU  

bois du cortizeau : 1630 « d'aultre [costé] au bois du cortizeau » TC 1 (?) ; 1715 « la raspe et sartage (...) du bois de cottegeat » HAV ; 1716 « la raspes et sartage séparément du bois de cotteza restant, par menues portions mesurées à la bonne foy, ledit bois dépendant de cette jurisdiction de Venatte » id. ; 1731 « dans son bois de cortizeaux » id. ; 1732 « quantité de très baux cheines à marqué dans son bois de cortizeaux » . 

BOIS DE RONCHINNE   

li bwès d' roncène [  ] : 1660 « entre le bois de Ronsine et celluy de Venatte » HAV ; 1782 « La coupe de bois nommée Leumont joignante (...) d'orient au bois de Ronchinne » id. ; 1831 « Bois de Ronsinne » cad.— Bois entre Venatte et Ronchinne.
bwès  di l'Cour : 1903 « bwès  di l'Cour » Plan Ronchinne, bois qui correspond au parc du château de Ronchinne. 

SU PANSÊR

su pansêr(e) [Cr] : 1636 « terres du pancher » Cartes et plans 2469 ; 1656 « une aultre piecente venante du villaige de Crupet allant sur panser » TC 3, f° 104r° ; 1715 « au chemin allant sur Pansaire » TC 11 ; 1715 « les terres et bois de Panser » TC 6, f° 65 ; 1723 « le chinon qui sont le long des prairies dudit Avillonmoulin ny le long de la campagne de pancher » HAV ; 1732 « le sart martiat, tenant d'un costé le long du labeur nommé pensert (...); le long du labeur comunément nommé pansert » HAC 1 ; id. « au labeur dit Pansert » TC 7, f° 39 ; 1787 « savoir une partie de 18 b. de 400 v., la verge de 16 pieds d'usage ici sous le nom de pied de Saint Lambert, dépendant du chateau de Crupet appellée panser » AEC ; 1830 « Le premier lot de la terre sur pancer »  Not. Anciaux ; 1831 « Penser » cad. ; 1903 « Pancer » Plan Ronchinne.— Grande campagne située en contrebas de la route de Crupet à Ronchinne et à Mont-Godinne.  Littér. ┌pansière┐, du même type que pansîre à Aywaille et Stoumont, désignant un terrain où il y a des fondrières, d'après l'expr. w. panse de vache ‘fondrière, terrain mouvant, à cause notamment de la présence d'une poche d'eau sous le gazon' (cf. L. Remacle, Top. Stoumont, 139-140 ; Ph. Hardy, Top. d'Aywaille, p. 128). À Crupet, le mot ne semble plus compris depuis longtemps, car aucune forme n'atteste la forme féminine en -êre.