Violente tornade entre Venate et Ronchinne le dimanche 29 avril 2018

Le dimanche 29 avril en fin d'après-midi  et début de soirée de terribles orages ont frappé la zone Hastière-Dinant-Yvoir.  Pour preuve, la zone de secours Dinaphi a reçu une centaine d'appels en moins d'une heure entre 19h30 et 20h30. Entre Venate et Ronchinne, la tempête orageuse s'est transformée en violente tornade dans un couloir d'environ 50m de large sur 1km de longueur. Elle a broyé tout sur son passage.  Plusieurs hectares de la forêt du bois de Ronchinne ont été pulvérisés comme s'ils avaient subi un bombardement. Des chênes centenaires ont été emportés comme des fétus de paille. La route de Ronchinne a été coupée. Le haut du parc du château de la Poste a été également très endommagé ainsi que les très vieux rhododendrons. D'après les météorologues, il s'agirait de la même tornade qui a dévasté une ferme à Waulsort avec des vents de plus de 200km/h. 

La situation atmosphérique le dimanche 29 avril 2018

La situation atmosphérique responsable des orages du 29 avril 2018 est très particulière. En effet, la Belgique fut coupée en deux avec de l'air plus frais à l'ouest et de l'air plus doux à l'est. À la limite des deux, une ligne de convergence. Pendant ce temps, un noyau dépressionnaire en cours de creusement remontait depuis la France vers l'ouest de la Belgique.

Ci-dessous, la carte synoptique de la situation atmosphérique du dimanche 29 avril à 20h (© Belgorage 2018).

Le démarrage des orages et de la tornade 

Le plus étrange est qu'il n'y a pas eu de ressenti « préorageux » sur le Namurois avant le début des intempéries. De plus, un vent de nord-est était noté à Crupet (Assesse) une demi-heure avant l'arrivée des orages avec un ciel bas, une température de 13°C et de la brume. En résumé, un portrait absolument pas orageux. Ceci semble à première vue contradictoire avec l'analyse atmosphérique vue plus haut. En effet, avec le passage du front chaud, le vent aurait dû tourner plus franchement à l'est, voire au sud-est, et les températures auraient dû gagner quelques degrés. Or, il n'en fut rien.  La nature de ces phénomènes assez rares est toujours en cours d'étude dans la communauté des spécialistes du climat pour comprendre comment la tornade s'est formée dans ces circonstances. De plus, des chutes de grêlons de 2 à 3 cm de diamètres furent localement observées.
La convection a initialement démarré en France vers 13h00 au nord-est de Vichy au sein du département de l'Allier.

Ci-dessous vers 16h une tornade se forme  à l'Est de Châlons-en-Champagne (© C. ASSELIN 2018).

Les orages et la tornade touchent la région d'Hastière

Les orages touchent la région d'Hastière vers  19h00. Peu après, aux environs de 20h, une tornade (peut être la même) touche la région de Waulsort.  Elle atteint son intensité maximale sur la localité de Lenne. En effet, plusieurs bâtiments en pierre du pays furent partiellement détruits dont un complètement (seuls quelques murs endommagés subsistent), trahissant le passage d'une tornade d'intensité F3 au niveau du bâtiment totalement détruit (vents de 200 à 280Km/h). 

Ci-dessous, vue d'ensemble d'une exploitation agricole, située à Waulsort dans la province de Namur en Belgique, ayant été endommagée  lors du passage d'une tornade d'intensité F3 au niveau des restes de la grange, le 29 avril 2018 en début de soirée (© RIGUELLE F. Belgorage 2018).

Le couloir de la tornade entre Venate et Ronchinne

Ensuite, la tornade continua son chemin en causant des dégâts à Melin (Onhaye), Wespin, Saint-Médard, Bouvignes-sur-Meuse et Leffe, toutes situées en province de Namur.     
La trace du passage de la tornade continue près du village d'Evrehailles, se poursuit à Bauche ainsi qu'à Venatte,  Ronchinne et Ivoy. Les derniers dégâts sont d'ailleurs observés à l'ouest de Maillen entre Ronchinne et Ivoy.  A la sortie d'Evrehailles vers Bauche, le manège de Niersant a été coupé en deux.  Au niveau de la cuvette du hameau de Bauche, d'après les analyses au sol, la tornade en provenance d'Evrehailles n'a heureusement pas réussi à descendre au niveau des habitations. Elle est restée à une certaine altitude (15 à 20m) ne provoquant que des dégâts au niveau des plus grands arbres.

Ci-dessous, Le couloir "rouleau compresseur" de la tornade du 29 avril 2018 entre Venate et Ronchinne (© Openstreetmap 2018, ANDRE P).

Dégâts de la tornade entre Venate et Ronchinne

La tornade a couché tous les arbres sur son passage notamment au niveau de la route Crupet-Mont.

Dégâts de la tornade dans le massif forestier entre Venate et Ronchinne

Le passage de la tornade entre la route Crupet-Mont et la route du parc de Ronchinne 

Le peuplement de frêne et de hêtre est dévasté.
Le mini-golf du domaine de Ronchinne est méconnaissable.
Côté Nord du domaine de Ronchinne (sortie de la tornade)  non loin de  l'Orangerie.
Ci-dessus, dernières traces de la tornade dans le champ entre l'Orangerie et la route Ivoy-Mont-Godinne.

Tous ces phénomènes se sont produits en province de Namur sous la même cellule orageuse. Les dégâts tornadiques sont présents dans un couloir parcourant plus de 30 km. Les spécialistes ne savent pas  si c'est l'oeuvre de la même tornade. Il se pourrait qu'elle se soit rétractée à certains endroits pour faire place à une nouvelle tornade un peu plus loin (© Belgorage.be) & (ANDRE P. 2018).